OKR, KPI : Quelle différence ?

Quelle est la différence entre OKR et KPI ? Découvrez quelques points clés pour mieux s'y retrouver
Écrit par
Marion Lecerf
Date de publication
February 15, 2024
OKR, KPI : Quelle différence ?

Quelle est la différence entre OKR et KPIs ?

Je vois souvent un amalgame entre les deux et c'est donc la catastrophe dans le pilotage au global...

Clarification & conseils

La clarification vient dans la différence entre stabilité opérationnelle et ambitions stratégiques / impacts tactiques :
Les KPI sont des indicateurs qui permettent de s’assurer que les « opérations courantes » (aka « business as usual ») sont suivies et stables dans le temps. Ils permettent aussi en fonction des variations du marché, de la saisonnalité (par exemple dans un contexte B2C) d’avoir une notion de prédictibilité du comportement sur son business.

Je conseille :
- de ne pas les multiplier afin de garder un focus fort sur l’essentiel.
- de poser des définitions complètes de ce que mesure votre KPI car ils sont souvent soumis à interprétations, ce qui biaise fortement l’usage qu’on en fait derrière.

Pour évaluer le niveau d’alignement des équipes autour des KPIs, je pose souvent cette question simple : « Quelle est la définition d’un utilisateur actif ? »
J’ai souvent x différentes réponses à ma question…

Faites le test : si plusieurs personnes au sein de votre organisation répondent différemment, alors il est impératif de s’aligner sur la définition (et de vérifier au passage comment l’indicateur est calculé)

Comme expliqué dans mes précédents articles, la méthode OKR permet de piloter sa stratégie, mais surtout de changer de paradigme en créant un changement de Culture dans sa manière de se piloter.

Pourquoi ?
- Car définir des impacts c’est se poser la question de ce qui est essentiel de tacler à court terme ( = plus de focus donc plus de priorisation, et vice versa)
- Le superflu n’a plus sa place, on se concentre avec clarté sur ses priorités et on apprend à dire « non » plus souvent

Principales différences à avoir en tête

- Les KPIs sont suivis sur plusieurs années, alors que les impacts (KR) suivent des cycles plus courts pour s'adapter au changement.
- Les KPIs sont souvent définis au global de l’entreprise ou du service (ils ne bougent en général pas trop), tandis que les OKR sont collaboratifs et impliquent toutes les parties prenantes.

Autres dérives :
- Les OKR ne sont pas et ne doivent jamais être des indicateurs de la performance individuelle
- Les OKR ne sont pas du management par les objectifs

Attention : quand on utilise la méthode OKR cela ne veut pas dire qu’il faut arrêter de tout suivre (les OKR ne couvrent pas l’intégralité de ce que vous allez faire !)

Complémentarité entre OKR et KPIs

- Les KPIs apportent structure et stabilité aux opérations quotidiennes
- Les OKR poussent l'entreprise vers l'avant en encourageant le changement et l'innovation

Utiliser les deux permet de conjuguer excellence opérationnelle et agilité stratégique pour avancer dans un environnement en constante évolution.

Cas particulier : il peut arriver que les impacts (KR) deviennent par la suite des KPI !

Globalement, l’un ne va pas sans l’autre car on ne pilote pas ce qu’on ne mesure pas !